Victoire de Constantin

La victoire de Constantin

Dioclétien (r. 284-305) a tenté de mettre fin aux désordres qui troublaient l’Empire romain en instituant quatre empereurs : deux augustes (Dioclétien et Maximin), secondés par deux césars (Constance Chlore et Galère). En 305, Dioclétien abdique et contraint Maximin à l’imiter : Constance Chlore et Galère deviennent auguste, tandis que Sévère et Maximin Daïa sont promus césar. Constantin, fils de Constance Chlore, et Maxence, fils de Maximin, ont été sciemment oubliés.

Le système vole en éclat l’année suivante à la mort de Constance Chlore. Ses légions refusent la promotion de Sévère comme auguste et proclament Constantin auguste à Eboracum (auj. York). Peu après, c’est au tour de Maxence de se proclamer empereur à Rome ; il est bientôt rejoint par son père, peu satisfait d’avoir été poussé à la retraite.

Sévère, qui se trouve à Mediolanum (auj. Milan) tente d’abord de soumettre Maxence, mais il est battu, fait prisonnier et exécuté en 307. Peu après, c’est au tour de Galère d’échouer dans sa tentative de mise au pas de Maxence. La position de ce dernier est tellement solide que ses légions refusent de suivre Maximin lorsqu’il tente de déposer son fils en 308 : il s’enfuit alors auprès de Constantin.

À l’automne 308, Dioclétien sort de sa retraite pour tenter de remettre de l’ordre. Constantin est confirmé comme césar, mais Maxence et Maximin sont sommés de renoncer au pouvoir impérial. Un nouvel auguste, Licinius, est nommé pour la partie occidentale de l’Empire. Parallèlement, Domitius Alexander, gouverneur du diocèse d’Afrique, qui refuse de reconnaître Maxence, est proclamé empereur.

La médiation de Dioclétien est un échec, mais la situation finit par se décanter. En 310, Maximin tente de se révolter contre Constantin, mais il est défait et poussé au suicide. La même année, Maxence reprend la main en Afrique en battant Domitius Alexander. En 311, à la mort de Galère, Licinius et Maximin Daïa se partagent les provinces qui étaient sous son autorité.

En 312, Constantin envahit l’Italie et marche contre Maxence. La bataille du Pont Milvius (28 octobre 312) est décisive. Maxence subit une lourde défait et se noie dans le Tibre pendant la retraite. Surtout, dans l’historiographie chrétienne, Constantin choisit de s’en remettre au Dieu chrétien après un présage, et celui-ci lui donne la victoire.

En février 313, Constantin et Licinius scelle une alliance à Mediolanum. Ils en profitent por promulguer un édit autorisant les chrétiens à exercer leur culte, ce qui met fin de jure aux persécutions, du moins dans leur domaine. Peu après, Licinius bat Maximin Daïa lors de la bataille de Tzirallum (30 avril 313) et s’empare de tout l’Orient.

Les rapports entre les deux empereurs se détériorent. En 316, un premier affrontement permet à Constantin de s’emparer de presque tous les Balkans (diocèses des Pannonies et des Mésies). En 324, la rupture est définitive. Après sa défaite lors de la bataille de Chrysopolis (18 septembre 324), Licinius est autorisé à vivre en simple particulier, et Constantin refait l’unité de l’Empire à son profit. L’année suivante, il fait arrêter et exécuter Licinius pour complot.

Victoire de Constantin

Cette carte a été élaborée comme support des cours et formations de l’Institut européen en sciences des religions.

Projection Projection azimutale équivalente de Lambert
Centre 40°N, 19°E
Datum WGS 84
Hydrographie
(côtes, cours d’eau, lacs)
GSHHG (Global, Self-consistent, Hierarchical, High-resolution, Geography Database)
Natural Earth

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Étiquettes : , , , , , , ,
Article précédent

Le Duché de Varsovie

Les victoires de Napoléon contre les pays qui se sont partagé la Pologne entraînent la renaissance du pays sous la forme du Duché de Varsovie...
Article suivant

Les partages de la Pologne

Entre 1772 et 1795, la Pologne subit trois partages qui rayent le pays de la carte…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

HistoCarte l'histoire par les cartes